Conférence UIA : Histoire et histoires dans la littérature romantique

Conférence Histoire de la littérature française à l’amphithéâtre 1 de l’IUT d’Alençon, jeudi 30 janvier à 14 h 30.

Au début du XIX° siècle, la littérature fait retour sur un passé proche : l’épopée napoléonienne. Dans la première période du Romantisme, le moi sensible, l’individu, est confronté à l’Histoire et à ses tempêtes comme le promeneur dans un tableau de Friedrich, seul face aux éléments déchaînés. L’Histoire est à l’écrivain ce que la nature sauvage est au peintre, un décor, mais un décor omniprésent, démesuré et omnipotent dont les forces pétrissent le personnage, héros tragique d’une destinée individuelle emportée par le grand vent de l’Histoire.

Sous l’étouffoir de la Restauration, à partir des années 20, l’action est interdite au jeune homme, héros obligé de tout roman. L’artiste est condamné à penser au passé, l’écrivain relit l’Histoire des siècles antérieurs, pour y déchiffrer des symboles, sa vision, éloignée, depuis « un pays lointain » comme dirait Racine «sous-tend une philosophie, puis peu à peu une politique.

Nous verrons lors de notre prochaine rencontre, comment la littérature historique passe de l’élégie à l’épopée, c’est à dire de la nostalgie des illusions perdues à la recherche d’un nouvel enthousiasme héroïque, à travers le roman d’apprentissage stendhalien, puis les romans historiques de Vigny, Mérimée, Balzac, enfin comment le héros du drame romantique, en particulier celui de Victor Hugo va faire émerger la figure du rebelle.

Par madame Dominique CHAPPEE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*