Conférence UIA : Histoire des mouvements migratoires

Jeudi 7 février: « Histoire des mouvements migratoires » – Amphithéâtre 2 à l’IUT à 14 h 30

« Des exemples de migrations et de mobilité de la fin du Moyen Âge au XVIIIe siècle »

Cette conférence termine la présentation de quelques migrations historiques, avec quatre exemples choisis au XIXe siècle et au XXe siècle, avant 1945.


Dans chacun les drames individuels et collectifs sont immenses, bien que les cas présentés soient très différents par leur contexte, leur nature, leur ampleur et leur durée.


Il s’agit d’abord de parler de l’émigration réellement mondiale des Européens au XIXe siècle, la plus grande émigration de tous les temps, orientée majoritairement vers les États-Unis d’Amérique.
Puis sera évoqué le peuplement de la Sibérie, étalé sur plusieurs siècles, fait de soldats, de paysans et de prisonniers et qui a culminé, si l’on peut dire, avec les déportations dans les goulags.


Les travailleurs recrutés en Chine par la France et la Grande Bretagne durant le premier conflit mondial fournissent un exemple de mieux en mieux connu de migration temporaire semi-forcée qui a touché environ 150 000 personnes.


Enfin le drame des réfugiés/expulsés civils allemands à la fin de la Deuxième Guerre mondiale est largement ignoré parce qu’il a gêné et gêne encore la plupart des protagonistes. Ce véritable nettoyage ethnique, pratiqué par les vainqueurs de 1945, est bien à l’image du XXe siècle, époque de fureur, de sang et de larmes.

par Monsieur Gérard Millon, professeur retraité

1er mai 1945. À Tangermünde, en Allemagne, des habitants traversent un pont sur l’Elbe, détruit par l’armée allemande, pour échapper aux troupes soviétiques. (Fred Ramage-Keystone, Getty Images / photo colorisée par Sanna Dullaway pour Time Magazine)
Source : Konbini

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*