Conférence UIA : Histoire des Mouvements Migratoires

Jeudi 24 janvier dans l’amphithéâtre 2 de l’IUT sur le site universitaire d’Alençon, à 14 h 30, se déroulera une conférence sur « l’Histoire des mouvements migratoires » et plus particulièrement sur le sujet suivant :

« Migrations et mobilités de la fin du Moyen Âge à la fin de l’époque moderne (XIIe-XVIIIe siècles) »

Entre la fin du Moyen Âge et la fin de l’époque moderne, les mouvements migratoires ont été extrêmement différenciés.

Nous serons parfois à la limite de ce que l’on nomme « migration » avec les mouvements d’intellectuels vers certaines grandes villes de la Méditerranée, sorte de Brain drain avant l’heure, aux XIe-XIVe siècles, ou avec les mouvements de populations le long des routes de la soie.

Lorsque l’émigration chinoise s’arrête dans l’océan Indien, à l’aube du XVe siècle, se dessine à partir de l’Europe une émigration limitée en nombre, mais aux conséquences planétaires, avec ce que les Européens nomment Les Grandes découvertes.

Liée à celles-ci, la traite des Noirs est la déportation massive et pluriséculaire de populations esclavagisées arrachées à l’Afrique, dont les conséquences n’ont toujours pas fini de se faire sentir.

Sous le règne de Louis XIV, le départ des protestants français après la révocation de l’édit de Nantes s’apparente à une désastreuse émigration forcée.
Enfin nous monterons, avec l’exemple du départ de quelques milliers de Français au Canada, qu’une émigration minuscule peut avoir des conséquences réellement extraordinaires à long terme.

par monsieur Gérard Millon, professeur retraité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*